Poétique de louange et d'éloge à Cluny au XIIe siècle - École nationale des chartes Accéder directement au contenu
Thèse D'établissement Année : 2011

Poetics of praise and eulogy in Cluny in the 12th century

Poétique de louange et d'éloge à Cluny au XIIe siècle

Franz Dolveck
  • Fonction : Auteur
  • PersonId : 977416

Résumé

The figure of Peter the Venerable (1122–1156) was at the heart of a major reform of the Cluniac Order, at every level: institutions, economy, liturgy. This vast plan of adapting to a renewing world and of promoting a vision of monachism, which Cîteaux decried so much, was, among different means, based on « culture » and specially poetry, which was privileged as a mode of expression.A synthesis of the history of poetry at Cluny, back from its origins to the 12th century, shows how original Peter the Venerable’s plan was: he gathered around him at Cluny every poet the Order counted in its sphere of influence: Peter of Poitiers, secretary to the abbot of Cluny, Peter Abelard, Hatto of Troyes and most probably Rodulphus Tortarius and Bernard of Morval. Hence, Cluny’s poetic production is a key-element in the literary history of that century, thanks to its diversity and through the influence it had on Victorine aesthetics. The latter emerged as rhythmic poetry had reached its formal peak.Three critical editions, established to new expense on the manuscripts, give a representative anthology of that ‘poetic golden age of Cluny’: the complete poetic work of Peter the Venerable and of Peter of Poitiers, his secretary, as well as the Mariale, attributed to Bernard of Morlas
Autour de la personne de Pierre le Vénérable (1122–1156), l’Ordre clunisien connaît une réforme importante sur tous les plans, institutionnel, économique, liturgique ; ce vaste projet d’adaptation à un monde en renouveau et de promotion d’une vision du monachisme battue en brèche par Cîteaux passe notamment par la « culture », dont la poésie est un mode d’expression privilégié. Une synthèse de l’histoire de la poésie à Cluny, des origines au XIIe siècle, montre l’originalité du projet de Pierre le Vénérable, qui rassemble ou appelle autour de lui, à Cluny, ce que l’Ordre et sa sphère d’influence peuvent compter comme poètes : Pierre de Poitiers, le secrétaire de l’abbé de Cluny, Pierre Abélard, Atton, évêque de Troyes, et sans doute Raoul Tortaire et Bernard de Morlas. De cela il découle que la production poétique clunisienne est un élément essentiel de l’histoire littéraire du siècle par sa richesse et par l’influence qu’elle a pu exercer sur l’esthétique victorine, qui émerge en s’appuyant sur une poésie rythmique ayant atteint son apogée formel.Trois éditions critiques, établies à nouveaux frais sur les témoins manuscrits, donnent un florilège représentatif de cet « âge d’or poétique de Cluny » : les œuvres poétiques complètes de Pierre le Vénérable et de Pierre de Poitiers, son secrétaire, et le Mariale attribué à Bernard de Morlas
Fichier principal
Vignette du fichier
2011_ThENC_DOLVECK_Franz.pdf (3.49 Mo) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

hal-04085598 , version 1 (29-04-2023)

Identifiants

  • HAL Id : hal-04085598 , version 1

Citer

Franz Dolveck. Poétique de louange et d'éloge à Cluny au XIIe siècle : édition critique des œuvres poétiques complètes de Pierre le Vénérable et de Pierre de Poitiers et du Mariale de Bernard de Morlas. Sciences de l'Homme et Société. Ecole nationale des chartes, 2011. Français. ⟨hal-04085598⟩

Collections

PSL ENC
2 Consultations
4 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More