"En pur et vray don" - École nationale des chartes Accéder directement au contenu
Thèse D'établissement Année : 2008

"En pur et vray don"

"En pur et vray don"

Résumé

The Parisian Celestines’ monastery has not been deeply examined by historians in spite of a large amount of archives. The heart of this study was the conception of a tool able to process a great variety of sources: a database. The first part of this work deals with the prosopography of the monastery’s donators with two backgrounds: the link between Celestines and the royal power and the monks’ integration in the religious medieval Parisian landscape. Furthermore, the comparative analysis of these multiple sources drove to show the obvious distortion of the speech used to describe the donators. The second part tends to explain the process of pious donation in the 14th and 15th centuries as shown in those documents. A complete diplomatic study of the donation enables to understand why this sort of act is still often used despite the growing evolution of the testament: that is because it belongs to the public sphere, while the testament reflects more individuality and privacy. Minds are changing in these late Middle Ages, as the hopes of the faithful. These are still using their small cash donations for some masses or isolated prayers to keep a link with the sacred life. The study of the pious donation is thus a symbol of deep social changes that appears here and there in the relationship between the individual and the sacred
Le couvent des Célestins de Paris, peu travaillé par l’historiographie, n’en a pas moins laissé un riche chartrier. Ce paradoxe est le point de départ d’une étude dont le cœur a été la conception d’un outil adapté au traitement rigoureux de sources caractérisées par leur variété typologique : une base de données heuristique. Le premier volet est consacré à la prosopographie des donateurs du couvent avec, en filigrane, l’étude des relations entre les Célestins et le pouvoir d’une part, l’intégration des moines dans le paysage religieux du Paris médiéval d’autre part. En outre, la mise en perspective de ces sources multiples invite à s’interroger sur le discours, nécessairement déformateur, qu’elles produisent, en particulier au sujet des donateurs. Le deuxième volet s’intéresse à la pratique de la donation pieuse aux XIVe et XVe siècles, telle qu’elle transparaît dans les sources célestines. Une étude diplomatique détaillée de la charte de donation permet de comprendre pourquoi cette forme d’acte, loin d’être détrônée par le testament, connaît un automne flamboyant : c’est qu’elle appartient à la sphère de l’acte publique et solennel, quand le testament possède davantage un caractère intime et individuel. C’est qu’en cet automne du Moyen Âge, les mentalités changent, tout comme les attentes des fidèles. Ceux-ci font ainsi constamment appel au sacré, par le moyen de petites donations en espèces pour quelques messes ou prières à l’effet très ponctuel. L’étude de la donation pieuse est donc le révélateur de mutations sociales profondes qui se laissent entrevoir ici et là dans le rapport de l’individu médiéval au sacré
Fichier principal
Vignette du fichier
2008_ThENC_ROUSSEL_Stephanie.pdf (33.73 Mo) Télécharger le fichier
Origine Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

hal-04085553 , version 1 (29-04-2023)

Identifiants

  • HAL Id : hal-04085553 , version 1

Citer

Stéphanie Roussel. "En pur et vray don" : donateurs et donations pieuses aux Célestins de Paris à la fin du Moyen âge. Sciences de l'Homme et Société. Ecole nationale des chartes, 2008. Français. ⟨hal-04085553⟩

Collections

PSL ENC
10 Consultations
19 Téléchargements

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More