Culture juridique et littérature européennes chez les derniers bartolistes français (première moitié du XVIe siècle) - École nationale des chartes Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Clio@Thémis : Revue électronique d'histoire du droit Année : 2009

Culture juridique et littérature européennes chez les derniers bartolistes français (première moitié du XVIe siècle)

Résumé

about what it is usual to call the "legal humanism", one of the most delicate points to be established is to know if the defined program, from the beginning of the XVIth century, by a Guillaume Budé, was able to lead to a transformation of the science of law (sources and methods). The answer is uncertain because the legal humanism, even in France, did not supplant at once the ancient doctrines and sometimes had to compose with them. The last French bartolists all left plentiful works and especially very diversified, often marked with a certain gigantic size stretching out towards the encyclopaedism. We shall retain here, by priority otherwise exclusively, only those who made the object of detailed, only studies to supply material in a reflection on the usage of sources, and thus, strictly speaking, on their legal and non-legal culture, namely Guillaume Benoît (1455-1516), Jean Pyrrhus d’Angleberme (ca. 1480-1541), Barthélemy de Chasseneuz (1480-1541), André Tiraqueau (1488-1558) and Charles Du Moulin (1500-1566), all been born between 1455 and 1500.
à propos de ce qu’il est convenu d’appeler l’« humanisme juridique », un des points les plus délicats à établir est de savoir si le programme défini, dès le début du XVIe siècle, par un Guillaume Budé, a pu conduire à une transformation de la science du droit (sources et méthodes). La réponse est incertaine parce que l’humanisme juridique, même en France, n’a pas supplanté immédiatement les doctrines anciennes et a dû parfois composer avec elles. Les derniers bartolistes français ont tous laissé des œuvres abondantes, souvent même marquées d’un certain gigantisme tendant vers l’encyclopédisme, œuvres abondantes et surtout très diversifiées. Nous ne retiendrons ici, par priorité sinon exclusivement, que ceux qui ont fait l’objet d’études approfondies, seules à même de fournir matière à une réflexion sur l’usage des sources, et donc, à proprement parler, sur leur culture juridique et non-juridique, à savoir Guillaume Benoît (1455-1516), Jean Pyrrhus d’Angleberme (ca. 1480-1541), Barthélemy de Chasseneuz (1480-1541), André Tiraqueau (1488-1558) et Charles Du Moulin (1500-1566), tous nés entre 1455 et 1500.

Domaines

Droit Histoire
Fichier principal
Vignette du fichier
ArabeyreCulture.pdf (386 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

hal-02868155 , version 1 (11-06-2021)

Identifiants

  • HAL Id : hal-02868155 , version 1

Citer

Patrick Arabeyre. Culture juridique et littérature européennes chez les derniers bartolistes français (première moitié du XVIe siècle). Clio@Thémis : Revue électronique d'histoire du droit, 2009, Histoires des cultures juridiques Circulations, connexions et espaces transnationaux du droit, 2. ⟨hal-02868155⟩
57 Consultations
45 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More